Daniel Canty: Bucky Ball

27 février - 31 mai 2014

Vernissage de l’exposition et lancement du livre Bucky Ball : le jeudi 27 février à 17 h 30
Visite de l’exposition avec l’artiste : le samedi 15 mars à 14 h

L’avenir.
L’avenir n’est plus.
L’avenir n’est plus ce qu’il était.
Mais il continue de se ressembler.

Montréal me paraît comme une ville de science-fiction vécue.

Élaboré au cours de sa résidence de recherche à Artexte à l’automne 2013, Bucky Ball est une exposition qui s’articule autour d’un roman du même nom – le premier volet d’une trilogie littéraire – qui ricoche à travers le temps et l’espace pour révéler les personnages, les lieux et les objets d’une futurité antérieure qui ont croisé la vie de l’auteur.

Bucky Ball est une chambre de mémoire qui s’appuie sur les nombreuses liaisons tangentielles de Canty avec le site de l’Expo 67 sur l’Ile-Ste-Hélène. Le récit est inspiré par une randonnée en bicyclette à partir d’une banlieue de Montréal dans les années 1980 pour visiter le dôme géodésique de Buckminster “Bucky” Fuller dans son état post-Expo, les photographies, les objets et les textes de l’exposition nous permettent de découvrir un univers “science-fictionalisé”, où le passé nous rappelle ce qui était et ce que nous désirions devenir.

L’univers de Daniel Canty incorpore la littérature, le cinéma, le design, le théâtre, et les arts visuels et médiatiques. Il est aussi reconnu pour ses nombreuses collaborations parmi tous ces champs artistiques. Outre ses publications récentes (Wigrum, 2011; Le Livre de chevet, 2009), il a créé des installations in situ dans des bibliothèques et d’anciennes stations de train (Bruire, 2013 ; Le Tableau des départs, 2010), a réalisé des films, des librettos et de nombreux autres projets. Cette année, il participe à la résidence d’auteur au 3e Impérial à Granby, Québec, ainsi qu’à la résidence du Studio du Québec à Londres, Angleterre.

Daniel Canty tient à remercier ses collaborateurs : Karine Cossette, Melina Schoenborn, Charmant & Courtois, Aimée Verret, Rosalie Lavoie, et Émile Mongiat. Merci au CALQ, qui a soutenu l’écriture de ce projet.

Scénographie et objets : Daniel Canty & Guillaume Sasseville (SSSVLL)