Le réflexe bibliographique, ici et maintenant : Une discussion sur la recherche bibliographique à Artexte

Discussions dans le cadre de l’exposition Lire la performance : Une bibliographie commentée en temps réel III

1er novembre à 17h

Cette discussion réunit des historiennes, des artistes et des commissaires qui ont pris part à différents projets de recherche bibliographique chez Artexte en lien avec les pratiques de la performance. En présentant leurs sujets d’étude ainsi que leurs orientations propres, ces chercheuses, qu’elles travaillent seules ou au sein d’un collectif, étudient comment la forme bibliographique peut constituer et révéler des discours originaux ainsi que tenir lieu d’outil pour interroger les enjeux individuels et institutionnels de la performance, de l’artisanat, du féminisme, de l’identité et de la diversité.

avec Nicole Burisch, Joana Joachim (membre associée de Ethnocultural Art Histories Research Group, Université Concordia) et Victoria Stanton.

Modération : Barbara Clausen et Geneviève Marcil.

 

BURISCH, Nicole
Nicole Burisch est commissaire, critique et travailleuse culturelle. Ses projets portent sur les discours sur l’artisanat, le féminisme, la performance, l’édition, le travail et la matérialité en art contemporain. Burisch a travaillé comme coordonnatrice à l’administration au Centre Skol de 2011 à 2014, comme directrice du Mountain Standard Time Performative Art Festival de Calgary de 2007 à 2009 et comme rédactrice en chef de l’ouvrage Desire Change (MAWA, 2017), portant sur l’art féministe au Canada. Ses recherches sur les stratégies de présentation des pratiques artisanales engagées (en collaboration avec Anthea Black) ont été incluses dans des publications majeures telles que The Craft Reader (Berg, 2009) et Extra/Ordinary: Craft and Contemporary Art (Duke University Press, 2011) en plus de se traduire par une journée de réflexion et de recherche sur l’artisanat à Artexte (Skillshare, 2013).

 

ETHNOCULTURAL ART HISTORIES RESEARCH (EAHR, représenté par Joana Joachim)
Ethnocultural Art Histories Research (EAHR) est un groupe de recherche piloté par des étudiants du département d’histoire de l’art de l’Université Concordia. Ouvertes aux étudiants et aux professeurs intéressés par l’étude de questions de représentation culturelle et d’histoires de l’art ethnoculturelles au moyen d’une approche transdisciplinaire, les activités du groupe de recherche incluent : des colloques, des projets curatoriaux, des groupes de discussion et des visites d’exposition.

Joana Joachim a participé à une résidence chez Artexte avec le groupe de recherche EAHR (2015). Elle est présentement étudiante au doctorat au Département d’histoire de l’art et de communication ainsi qu’à l’Institute for Gender, Sexuality and Feminist Studies de l’Université McGill. Ses recherches portent sur la représentation des femmes noires dans la peinture de genre et la photographie du dix-neuvième siècle au Canada et aux États-Unis, et plus particulièrement sur les séquelles de l’esclavage dont la discrimination continue envers leurs cheveux.

 

STANTON, Victoria
Victoria Stanton est une artiste de performance interdisciplinaire ainsi qu’une chercheuse/commissaire/pédagogue. Elle a commissarié des programmes de performance pour le compte de centres d’artistes tant à Montréal qu’à Toronto, rédigé des écrits critiques sur les pratiques de performance interdisciplinaires—plus particulièrement sur le performatif tel que révélé dans les œuvres matérielles et temporelles—pour diverses publications artistiques et est membre fondatrice du collectif de performance et de recherche TouVA (avec Sylvie Tourangeau et Anne Bérubé). Son premier livre Impure, Reinventing the Word: The Theory, Practice and Oral History of Spoken Word in Montreal (conundrum press, 2001), co-écrit avec Vincent Tinguely, fait le récit de ce mouvement artistique dynamique au moyen d’entrevues effectuées auprès de plus de soixante-quinze artistes. Son second livre Le 7e Sens : Pratiquer les dialogues / pratiquer les workshops / pratiquer le performatif au jour le jour / pratiquer l’art performance (SAGAMIE édition d’art, 2017), co-écrit avec TouVA et dont la recherche initiale a été effectuée lors d’une résidence de huit mois chez Artexte (2008-2009), propose une exploration du « performatif » dans l’art performance.