Résidence d’artiste : Anne Ramsden

Les objets dans le miroir sont plus près qu’ils ne paraissent

Les artistes, les commissaires et les auteurs vivent tous un moment durant lequel ils réfléchissent à leur cheminement et au travail réalisé pendant une longue période de temps. Les institutions modernes d’art ont formalisé cette contemplation du passé artistique à travers l’exposition rétrospective, un mécanisme qui, avec l’évolution rapide des pratiques institutionnelles, a récemment pris la forme de l’exposition bilan. Pour son projet de recherche intitulé Les objets dans le miroir sont plus près qu’ils ne paraissent, Anne Ramsden examine une série de documents afin de considérer la fonction et l’utilité des expositions rétrospectives et des expositions bilans du point de vue de l’artiste, explorant ainsi la signification de telles réflexions sur les productions artistiques passées.

Cofondatrice d’Artexte et codirectrice de l’organisme de 1980 à 1987, Anne Ramsden est une artiste multidisciplinaire basée à Montréal. Son travail, fondé sur l’art conceptuel, le féminisme et les théories critiques, explore les connexions entre les manifestations du quotidien, le musée et la collection. Ses œuvres ont été exposées en Amérique du Nord, en Europe, en Scandinavie ainsi qu’en Asie. Elle a été Adjointe à la rédaction à la revue Parachute de 1980 à 1982 et a enseigné à la Simon Fraser University School for the Contemporary Arts, Vancouver, de 1987 à 1998. Elle enseigne actuellement à l’Université du Québec à Montréal.