Alice Ming Wai Jim, récipiendaire du Prix Artexte de la recherche en art contemporain

Jeudi 19 mars 2015

Seconde récipiendaire du Prix Artexte depuis sa création en 2012, l’historienne de l’art Alice Ming Wai Jim est professeure associée et directrice du programme d’études supérieures au département d’histoire de l’art de l’Université Concordia, à Montréal.

Le Prix Artexte reconnaît la contribution soutenue et originale de madame Jim à l’art contemporain au Canada. Ses travaux se concentrent plus particulièrement sur l’art contemporain asiatique et sur les artistes canadiens d’origine asiatique; elle est notamment co-rédactrice en chef du Journal of Asian Diasporic Visual Culture and the Americas (ADVA). Ses recherches exhaustives et éclairées dans ce domaine ont contribué à une meilleure compréhension de la dimension ethnoculturelle de l’art, en plus de faire émerger des artistes de tous horizons.

Alice Ming Wai Jim a publié au Canada et à l’étranger. Ses nombreux ouvrages, essais, articles et catalogues d’exposition notamment, « Dealing with Chiastic Perspectives: Global Art Histories in Canada » dans Negotiations in a Vacant Lot: Studying the Visual in Canada (McGill-Queen’s University Press, 2014); « The Maraya Project: Research-Creation, Inter-reference and the Worlding of Asian Cities »dans Third Text: Third World Perspectives on Art and Literature (hiver 2014); et « How to Occupy Retreat: dOCUMENTA (13) from Kassel to Banff » dans Journal of Curatorial Studies (juin 2013), sont de véritables références dans le champ de l’histoire de l’art et constituent une source d’inspiration pour les chercheurs d’ici et d’ailleurs. Comme professeure, ses cours et séminaires ont contribué à former des artistes, auteurs, éditeurs, muséologues, historiens de l’art, critiques, journalistes, étudiants et travailleurs culturels.

L’entreprise intellectuelle de cette éminente chercheure a été soutenue financièrement par le Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC), le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) et l’Université Concordia.

En lui décernant ce prix, le conseil d’administration et l’équipe d’Artexte reconnaissent la détermination et l’audace que madame Jim a déployées au fil des années. Ils affirment ainsi leur appui aux chercheurs qui participent de manière tangible au développement du savoir en art contemporain au Canada – une aventure difficile et risquée qui comporte bien peu d’honneurs.

La remise du Prix Artexte de la recherche en art contemporain aura lieu à Artexte, le jeudi 19 mars à 18 h. Lors de cet évènement, Alice Ming Wai Jim présentera brièvement ses recherches actuelles. La présentation sera suivie du lancement montréalais du tout premier volume du Journal of Asian Diasporic Visual Culture and the Americas, une nouvelle revue scientifique qu’elle dirige avec Alexandra Chang[1]. La revue est publiée par Brill[2] (Leiden/Boston), en association avec le Asian/Pacific/American Institute, la New York University (New York) et le Gail and Stephen A. Jarislowsky Institute for Studies in Canadian Art de l’Université Concordia (Montréal).

Au cours de l’année 2015, la récipiendaire dirigera, à Artexte, une rencontre avec des chercheurs invités dans l’objectif d’approfondir ses recherches les plus récentes.

Alice Ming Wai Jim est professeure associée et directrice du programme d’études supérieures au département d’histoire de l’art de l’Université Concordia à Montréal (Canada). Elle est co-rédactrice en chef du journal académique Asian Diasporic Visual Culture and the Americas (Brill). Ses champs d’intérêts principaux comprennent les arts médiatiques, les pratiques artistiques en réseaux, les approches ethnoculturelles de l’histoire de l’art, ainsi que les études portant sur le commissariat. Elle se spécialise dans l’art contemporain asiatique et observe l’art canado-asiatique sous une perspective transnationale. Elle a remporté le Distinguished Teaching Award de la Faculté des arts de Concordia en 2014

Alice Ming Wai Jim est récipiendaire de bourses du Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC) et du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH), qui lui ont été octroyées pour ses recherches en art contemporain chinois. Elle est chercheuse associée au projet « Networked art history: assembling contemporary Canadian art from the 1960s to the present », soutenu par une subventions de développement Savoir du CRSH (2013-2016). Elle est également membre de l’Institut de recherche en art canadien Gail et Stephen A. Jarislowsky à l’Université Concordia, chercheuse associée au Centre for Transnational Cultural Analysis de l’université Carleton, à Ottawa, et membre régulière d’Hexagram, réseau international de recherche-création en arts médiatiques, design, technologie et culture numérique. Jim préside également le Diasporic Asian Art Network, société affiliée à la College Art Association, et elle agit à titre de représentante régionale de l’organisme au Canada. Elle est enfin chercheuse principale du programme d’échange interinstitutionnel Global Asia/Pacific Art Exchange, organisé par le Asian/Pacific/American Institute de l’université de New York; ce programme se penche sur la question de la diaspora dans l’art.

Depuis 2004, Alice Ming Wai Jim a organisé de nombreux colloques et expositions d’envergure dans son domaine d’expertise. Elle a récemment collaboré au groupe de travail « Performing Asian/Americas: Converging Movements » pour la neuvième rencontre du Hemispheric Institute of Performance and Politics (Montréal, 2014), codirigé l’atelier « Contemporary Art and the Inter-Asian Imaginary » pour Inter-Asian Connections IV (Istanbul, 2014), et organisé la conférence « Can-Asian, Eh? Diaspora, Indigeneity and the Transpacific » pour la Canadian Asian Studies Association (Vancouver, 2009). Conservatrice du Vancouver International Centre for Contemporary Asian Art (Centre A) de 2003 à 2006, elle a  également réalisé l’exposition Yam Lau: A World Is a Model of the World à la Fonderie Darling de Montréal, en 2013.

Les écrits d’Alice Ming Wai Jim se retrouvent dans plusieurs publications, dont Third Text, Journal of Curatorial Studies, Journal of Visual Culture, Amerasia Journal, Positions: East Asia Cultures Critique, Yishu Journal of Contemporary Chinese Art, Precarious Visualities: New Perspectives on Identification in Contemporary Art and Visual Culture (2008), Reel Asian: Asian Canada on Screen (2007), Encyclopedia of Contemporary Chinese Culture (2005),et Racism, Eh? A Critical Inter-Disciplinary Anthology of Race and Racism in Canada (2004). Ses publications les plus récentes comprennent : une réimpression de « The Different Worlds of Cao Fei » (2012) dans Mass Effect: Art and the Internet in the 21st Century (MIT Press, à paraître en 2015 ; première parution dans Yishu mai-juin 2012); « Love the Future: Ai Weiwei and Art for Human Rights » dans Human Rights and the Arts: Perspectives from Global Asia (Lexington Books, 2015); une réimpression de « Articulating Spaces of Representation: Contemporary Black Women Artists in Canada » (2004) dans Black Canadian Art (McGill-Queen’s University Press, à paraître en 2015); « 20 Years of ‘Departure Lounge Art’: Airplanes, Airports and Visa Centres in Contemporary Art, » dans Triennial City: Localising Asian Art (Asia Triennial Manchester, 2014); « Dealing with Chiastic Perspectives: Global Art Histories in Canada » dans Negotiations in a Vacant Lot: Studying the Visual in Canada (McGill-Queen’s University Press, 2014); « The Maraya Project: Research-Creation, Inter-reference and the Worlding of Asian Cities »dans Third Text: Third World Perspectives on Art and Literature (hiver 2014); et « How to Occupy Retreat: dOCUMENTA (13) from Kassel to Banff » dans Journal of Curatorial Studies (juin 2013).

[1] Le journal ADVA souhaite reconnaître la générosité de ceux et celles qui ont rendu la publication du premier volume de cette revue possible : la Terra Foundation for American Art (Chicago) et, à l’Université Concordia, le bureau du Vice-président, ainsi que le Département de la Recherche et des études supérieures (Aid to Research Related Events (ARRE) et Assistance for Scholarly (CASA) Activity Programs).

[2] http://www.brill.com/products/journal/asian-diasporic-visual-cultures-and-americas