Résidence de l’automne 2010 : France Trépanier

Comprendre les arts autochtones au Canada : Analyse documentaire

La résidence de recherche de France Trépanier chez Artexte est l’étape essentielle à la réalisation d’un projet plus large, mené en collaboration avec Chris Creighton-Kelly, qui consiste à conduire des recherches en vue de publier une analyse de la documentation traitant des arts autochtones au Canada. Leur recherche est organisée autour de grands thèmes incluant : la vision du monde autochtone; l’histoire coloniale du Canada; les cultures autochtones et immigrantes; l’angle de l’art européen et ses limites; la place de l’art dans les communautés; les réflexions d’artistes autochtones; la sensibilisation aux arts autochtones; la vision d’avenir.

Chez Artexte, la chercheure examinera les ouvrages publiés sur les arts autochtones depuis les années 1970. L’analyse documentaire permettra de cerner les facteurs qui influencent les pratiques artistiques autochtones et les contextes dans lesquels elles se déploient, tout en démontrant la diversité, la complexité, la résilience et l’importance de celles-ci à un public tant autochtone que non autochtone.

Artiste, commissaire et chercheure, France Trépanier est de descendance Kanien’kéhaka (Mohawk) et française. Elle a présenté son travail artistique au Canada et en Europe. Au cours des dernières années, elle a signé de nombreux articles et rapports de recherche traitant des arts autochtones. Elle a organisé plusieurs conférences, mené des consultations publiques et dirigé des événements pour le compte d’institutions et d’organismes sans but lucratif, tels que le Collectif des conservateurs autochtones, le Réseau national autochtone pour l’administration des arts et le Centre des Arts de Banff. Elle a également dirigé l’Initiative de recherche sur les Arts autochtones et l’examen du programme d’accroissement de la capacité pour les organismes artistiques autochtones pour le compte du Conseil des arts du Canada. France Trépanier a été à l’emploi du Conseil des arts du Canada avant de devenir conseillère principale en politique des arts pour le ministère du Patrimoine canadien. Elle a occupé le poste diplomatique de premier secrétaire aux Affaires culturelles à l’Ambassade du Canada à Paris. Elle fut également directrice du Centre des nouveaux médias au Centre culturel canadien à Paris. Madame Trépanier fut également cofondatrice et directrice du centre d’artistes autogérés Axe Néo-7 en Outaouais. Elle vit et travaille à Sidney en Colombie-Britannique.