Résidence 2009-2010 : Vincent Bonin et Jon Knowles

Les publications d'artistes de 1965 à 1975 dans la collection d'Artexte

L’été dernier, Artexte invitait Vincent Bonin et Jon Knowles à travailler avec sa collection, tout particulièrement avec les publications d’artistes de la fin des années 1960 et du début des années 1970. Au fil de leur échange continu au sujet des documents de la collection, Bonin et Knowles ont noté que le patrimoine d’Artexte correspondant à cette période constitue en fait « un reflet vérifiable de la réponse avant-gardiste radicale (sans doute la dernière en son genre) au dynamique climat socio-écono-politique de l’époque, de même qu’un échantillonnage qui permet l’analyse de ce foyer historique et significatif d’interventions artistiques démocratisantes. » Nourris par leurs premières impressions des documents de la collection antérieurs à 1975 et, de façon plus significative, par leur connaissance du traitement que les artistes de l’époque réservaient au magazine en tant que quasi-ready-made, Bonin et Knowles ont répondu à notre invitation en renouvelant et en réinterprétant quelques-uns des « projets magazines » de la période. Ils complètent actuellement un projet issu de leur recherche à Artexte, lequel sera présenté au public montréalais en mai 2010.

Vincent Bonin est auteur et commissaire d’expositions indépendant. De 2000 à 2007, il a travaillé en tant qu’archiviste à la fondation Daniel Langlois pour l’art, la science et la technologie (Montréal). À titre de commissaire, il a notamment organisé le projet tripartite (réunissant deux expositions et une publication) Protocoles documentaires (1967-1975), à la Galerie Leonard & Bina Ellen de l’Université Concordia (2007-2008). Outre ses recherches sur les pratiques d’art conceptuel des années 1960 et 1970, Bonin s’intéresse à la signification sociale des archives, et au renouvellement de la forme documentaire dans le domaine de l’art contemporain.

Jon Knowles est un artiste transdisciplinaire qui travaille avec divers matériaux et méthodes, et qui a développé une approche idiosyncrasique à la recherche en art. Il a participé à Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme : La Triennale d’art québécois au Musée d’art contemporain de Montréal; The Perception of Ideas leads to new ideas, au Kunstverein für die Rheinlande und Westfalen Düsseldorf; OFF BNL MTL de Pavilion Projects; Exalted Beings : Animal Relationships et Actual, toutes deux à la Dalhousie Art Gallery; et finalement, à Converse without leaving home, à la Cooper Gallery, Dundee, Écosse. En tant que membre du collectif Knowles Eddy Knowles (avec Michael Eddy et Robert Knowles), Jon Knowles a réalisé des œuvres d’art et des performances pour les lieux internationaux suivants : TENT, Portikus, Apex Art, Presentation House Gallery, Form/Content, Fabbrica del Vapore, Centre de Recherche Urbaine de Montréal, Museo Studio del Tessuto, Vitamin Creative Space et Galerie Leonard & Bina Ellen. Knowles Eddy Knowles a également pris part au projet Informal Architectures du Banff Centre.