Résidence de l’été et de l’automne 2009 : Alex Kwartler

Artexte souhaite la bienvenue à l’artiste new-yorkais Alex Kwartler, en résidence de recherche portant sur la carrière d’un artiste canadien du même nom et dont la pratique s’est fortuitement trouvée entremêlée à la sienne.

En dépit des différences évidentes entre leurs origines respectives et leur pratique artistique, le nom qu’ils partagent porte toujours à confusion, particulièrement dans les ressources virtuelles sur Internet. Pour mieux comprendre cette ambiguïté biographique (et peut-être aussi pour y puiser toute la richesse en vue de travaux futurs), l’artiste consacrera sa résidence à l’étude d’Alexander Kwartler à travers les écrits et les ressources documentaires disponibles à Artexte ainsi que dans les archives d’autres institutions de Montréal et d’Ottawa.

Alex Kwartler est né à New York en 1979, ville où il habite et travaille. Titulaire d’un baccalauréat en beaux-arts (BFA) de la Cooper Union en 2002, il a présenté ses travaux aux États-Unis dans de nombreuses expositions, notamment Wu-Tang/curry-grit chez Gavin Brown Enterprise, The Painted World au P.S1 et plus récemment dans Parallel chez Bortolami (New York). Kwartler a aussi exposé à travers le monde. Mentionnons entre autres The Merits of Silence à la galerie Min Min (Tokyo) et Dark Dreams à la galerie Johnen (Cologne). On a vu son travail dans le New York Times et le New Yorker. Il figurera prochainement dans un ouvrage sur l’abstraction, à paraître chez Phaidon Press.